Mon échantillon gratuit sous 48 heures

Nous avons bien recu votre message!

Fermer

Oops!  Il y a eu un problème

Fermer

Formations

Ebook plancher chauffant Caleosol tradi

Voir tous les guides

Pose plancher chauffant Caleosol Tradi - Finition Fermacell - Mise en oeuvre

Pose plancher chauffant Caleosol Tradi - Finition Fermacell - Mise en oeuvre

6. Mise en œuvre

6.1 Généralités

La société FreeHeat ne réalise pas la pose elle-même. Elle confie la mise en œuvre du système à des entreprises spécialisées. Ces entreprises sont soit des entreprises de chauffage ayant reçu une assistance technique par FreeHeat, soit par des distributeurs spécialisés en chauffage.

La mise en œuvre requière la coordination entre divers corps d’état :

·  Entreprise de maçonnerie, désignée dans la suite du texte [EM].

·  Entreprise de chauffage, désignée dans la suite du texte [EC].

·  Entreprise de revêtement de sol, désignée dans la suite du texte [ER].

Cette coordination nécessite notamment, avant le démarrage des

Travaux, une reconnaissance du chantier conjointe entre l’entreprise de chauffage [EC] et l’entreprise de revêtements de sol [ER] afin de procéder aux ajustements éventuels et au démarrage de la pose.

La mise en œuvre du plancher s’effectue selon la norme NF DTU 65.14-P1 (mode chauffage exclusivement) et selon le Cahier du CSTB 3164 « Planchers réversibles à eau basse température - Cahier de Prescriptions Techniques » (mode réversible). Les travaux de plâtres et de mise hors d'eau du bâtiment muni de ses portes et fenêtres (chantier clos, hors eau, hors-vent) ainsi qu’une température supérieure à 5°C sont les conditions préalables à la mise en œuvre du plancher chauffant et/ou rafraîchissant.

Dans le cas où une isolation thermique complémentaire s’avère nécessaire pour le respect des réglementations thermiques en vigueur, elle peut être mise en œuvre de 2 manières différentes :

·  rapportée au bâti en sous-face de plancher

·  intégrée directement en sous-face du système «Caleosol Tradi Finition Fermacell » en respectant les prescriptions de la norme NF DTU 26.2/52.1 (future NF DTU 52.10) « Mise en oeuvre des sous couches isolantes sous chape ou dalle flottantes et sous carrelage », rappelées au § 6.7..

Le plan de pose doit prévoir des joints de dilatation et de fractionnement qui doivent être repris jusqu’au revêtement de sol dans les cas suivants conformément de la NF DTU 65-14 P1 notamment le chapitre 6.6 pour la pose de plancher chauffant

·  aux joints de dilatation des bâtiments,

·  aux joints de fractionnement des revêtements:

  • ‍tous les 40 m² et au plus tous les 8 m linéaires,
  • ‍aux endroits où le plancher change de direction (pièces en « L »),
  • ‍au niveau des seuils de portes,
  • aux endroits où il y a un changement de support.

Les fourreaux de passage de tuyauteries doivent dépasser le niveau de sol fini d'au moins 30 mm dans les pièces humides et d'au moins 10 mm dans les autres cas.

Afin de faciliter les raccordements aux collecteurs, il convient de prévoir le raccordement du système « Caleosol Tradi Finition Fermacell» de préférence :

·  dans des placards accessibles

·  dans la zone centrale de la surface à chauffer.

·  De préférence pour des zones à chauffer inférieures à 90m2 soit 6 boucles afin de conserver un pas de pose de 10cm maxi jusqu’à proximité immédiate du collecteur.

6.2 Stockage

·  Plaques isolantes Tradi : Les colis doivent rester emballés dans un local à l'abri des intempéries. Le gerbage est interdit.

·  Diffuseurs aluminium préformés : Les colis doivent rester emballés dans un local à l'abri des intempéries. Le gerbage est interdit. Une palette ne peut pas supporter plus de 7 cartons empilés

·  Plaques de sol Fermacell : Voir avis technique Fermacell

·  Tubes : Les tubes PE-RT ou multicouches sont à manipuler avec certaines précautions.

Les tubes nus (sans protection) ne doivent pas être jetés ou traînés sur des surfaces rugueuses qui risquent de les endommager (entailles). Ils sont à stocker sur des supports plats, sans arêtes vives. Les tubes doivent être protégés contre les huiles, les graisses, les peintures, et autres liquides du même type, ainsi que contre une longue exposition aux rayons du soleil.

6.3 État du chantier

·  Cloisons et doublages

  • ‍Toutes les cloisons séparatives de logements et les ouvrages en maçonnerie ou carreaux de plâtre, type cloisons de distribution ou doublages doivent être réalisés avant la pose du procédé «Caleosol Tradi Finition Fermacell». Elles doivent reposer directement sur le plancher porteur.
  • ‍Les complexes isolants pour doublage peuvent être posés soit avant soit après le système « Caleosol Tradi Fermacell »
  • ‍Seules les cloisons sèches légères (≤ 150 kg/m) peuvent être posées sur la chape sèche Fermacell.
  • Les éléments d’ossature sont solidarisés au sol de façon classique par vissage

·  Canalisations

Les plaques isolantes Caleosol Tradi ne doivent, en aucun cas, être découpées afin d’incorporer d’éventuels canalisations, fourreaux ou conduits, sauf passages verticaux

Si des canalisations, des fourreaux ou des conduits passent sur le support, la mise en œuvre d’un ravoirage est nécessaire. Le ravoirage est de type D minimal (selon § 6.3.2 de la norme NF DTU 26.2).

·  Autres dispositions. Les conditions ci-après doivent être satisfaites :

  • ‍séchage suffisant du gros œuvre et des enduits (sur murs et plafonds),
  • ‍vitrage posé,

6.5 Préparation du support [EM]

6.51 Nature des supports

Les supports au système « Caleosol Finition Tradi Fermacell » peuvent être les suivants :

·  Si la planéité le permet (voir § 6.53), directement sur

  • plancher bois
  • Support en maçonnerie ou à base de béton, exempt de gaine à sa surface, et réalisés conformément à la norme NF P 61-202 (réf DTU 52.1) à l’exclusion des planchers sur plusieurs travées sans continuité sur appuis

·      En rattrapage de planéité

  •  Ravoirage : la mise en œuvre d’un enduit de sol faisant l’objet d’un certificat «Certifié CSTB Certified» ou d’un ravoirage de type D minimal (selon § 6.3.2 de la norme NF DTU 26.2) est nécessaire. Le support doit avoir une résistance mécanique apte à supporter les charges d’exploitation du local augmentées du poids de l’ouvrage présent au-dessus.

6.52 Propreté

Le support doit être exempt de dépôts, déchets, pellicules de plâtre ou autres matériaux provenant des travaux des différents corps d’état. Tous les percements et réservations doivent être réalisés, les passages dans les cloisons effectués.

6.53 Planéité

Le support destiné à recevoir soit la sous-couche isolante (thermique complémentaire ou acoustique) soit les dalles isolantes Tradi doit avoir une planéité d’ensemble de 3 mm sous la règle de 2 m et 2 mm sous la règle de 20 cm avec un aspect de surface fin et régulier qui correspond à l’état de surface d’un béton surfacé à parement soigné

6.54 Protection contre les remontées d’humidité et mode rafraichissant

L’interposition d’un film (tel que défini dans la norme NF DTU 26.2/52.1 (future NF DTU 52.10)), est nécessaire si le procédé est destiné à fonctionner en mode rafraîchissement.

En cas de risque de remontées d’humidité, mettre en place une feuille plastique type polyéthylène de 200 μm d’épaisseur au moins. Le recouvrement entre lés est de 20 cm minimum.

6.6 Pose de la bande compressible périphérique [EC]

La bande compressible périphérique est posée le long des murs, parois, piliers, cheminées, emprises d'escalier, etc. c'est à dire tous les éléments verticaux présents sur la surface à revêtir du système « Caleosol Tradi Finiion Fermacell» de façon à supprimer tout contact entre la dalle support et le gros œuvre jusqu’à la surface finie. Elle doit dépasser suffisamment du nu fini de la dalle pendant la réalisation de celle-ci en cas d’isolation par l’intérieur par complexes de doublage (posés au préalable sur le support) pour ne pas endommager ces derniers.

Elle se pose avant l’isolant et les diffuseurs métalliques recevant les tubes de chauffage. Dans le cas de la superposition de deux sous-couches isolantes, la bande de désolidarisation périphérique doit être posée avant la mise en place de la sous-couche supérieure.

Le traitement de points singuliers (passage de tuyauteries  verticalement) doit permettre le coulissement et absorber les dilatations. Une gaine ou à défaut un matériau de type bande compression de 5mm d’épaisseur sera utilisé sur tout le pourtour du tube.

6.7 Pose des plaques isolantes [EC] ou [ER]

Les joints de dilatation des bâtiments doivent être repris jusqu’au

Revêtement de sol.

En cas d’utilisation d’une couche d’isolation thermique ou d’isolation acoustique complémentaire, celle-ci doit être mise en œuvre après la pose de la bande périphérique et préalablement à la pose des plaques isolantes Caleosol Tradi. Dans ce cas, les règles d’emploi à respecter sont celles de la norme NF DTU 26.2/52.1 (future NF DTU 52.10) « Mise en œuvre des sous couches isolantes sous chape ou dalle flottantes et sous carrelage » qui précise :

·  Le choix de l’isolant en fonction de la charge d’exploitation du local (selon la norme NF P 06001)

  • ‍(a) pour les locaux avec charges d’exploitation ≤ 500 kg/m²,
  • (b) pour les locaux avec charges d’exploitation ≤ 200 kg/m².

·  les règles d’additivité en cas de superposition de deux sous couches isolantes ; la somme des indices associés ne doit pas dépasser 4 (exemple : a1 + b2 -> b3). Les dalles isolantes Caleosol Tradi sont 30 à 60 mm sont équivalents à du SC1 a2 Ch.

Pose des plaques rainurées :

La pose des plaques isolantes rainurées Caleosol Tradi commence par le positionnement des plaques de retours conformément au plan de calepinage (figure 6.7.1). Les plaques droites sont alors posées entre les plaques de retours par longueur complète. La longueur découpée restante en fin de longueur servira pour la longueur suivante. (Figure 6.7.2)

Si les murs ne font pas un angle droit parfait, il faut alors découper un côté des plaques afin d’épouser au mieux l’angle. Il en est de même lorsqu’un mur n’est pas rectiligne.

Figure 6.7.1: exemple de calepinage pour un pièce

Figure 6.7.2 : Progrès de la pose de plaques isolantes rainurées

La découpe des dalles s’effectue avec une scie à bois ou scie circulaire à bois.

Au droit des futurs joints de fractionnement du revêtement de sol, l’isolant est remplacé par une semelle de largeur supérieure à 100 mm (planche de bois par exemple) reposant sur une couche de Caleosol TRADI  (cf. Figure 6.135-1 et DTA Fermacell)

Défonçage de rainures supplémentaire :

·  Des rainures supplémentaires peuvent être créées à l’aide d’une défonceuse et d’une fraise à rainer de diamètre 16 ou 17mm.

·  La distance entre 2 rainures doit être de 10cm minium sauf aux abords immédiat du collecteur.

·  Le collecteur doit être placé dans une zone de faible passage, faible charge ou hors passage (placard, meuble de cuisine)

·  Le défonçage à proximité du collecteur doit respecter le pas de 10cm

·  Les rainures pour passage de tube doivent respecter un espacement de 5 cm minimum entre les tubes et les éléments verticaux. Si cette règle ne peut être remplie, ce point doit être signalé sur le plan de calepinage et remis au maître d’ouvrage.

6.8 Protection des plaques isolantes rainurées

[EC] ou [ER]

Afin d’éviter la détérioration des plaques isolantes Caleosol Tradi lors des déplacements nécessaires du chantier, les parties de circulation doivent être protégées soit avec des planches posées directement dessus, soit avec des morceaux de plaques isolantes Tradi résultant de découpes.

Pour marcher directement sur les plaques posées, il faudra utiliser des chaussures à semelles plates.

6.9 Pose des diffuseurs métalliques en aluminium [EC]

La pose des diffuseurs métalliques s’effectue par simple pression au niveau des rainures sur les plaques isolantes Tradi.

En cas de sur-longueur, les tôles sont prédécoupées pour s’adapter au mieux à la longueur des boucles. Les tôles se cassent sur simple pression avec le genou (voir photo 6.9-1)

Photo 6.9-1: Casse de la tôle au point de pré découpe
‍Photo 6.9-1: Casse de la tôle au point de pré découpe

La pose des tôles sur les retours de boucles  droits, des tôles peuvent être utilisées après la pose initiale des tuyaux sur le reste de la boucle, la tôle recouvrant partiellement le tuyau déjà posé.  (Voir photo 6.9-2)

Photo 6.9-2: Recouvrement du retour par un tôle aluminium
‍Photo 6.9-2: Recouvrement du retour par un tôle aluminium

6.10 Pose des tubes de chauffage [EC]

6.101 Généralités

Les plaques isolantes Caleosol Tradi, préalablement équipées des diffuseurs préformés « oméga », sont conçues pour recevoir le tube Giacomini PE-RT avec barrière EVOH DN16 x 1,5 (Avis Technique en vigueur) ou tube multicouches Henco. Le tube se pose sur les diffuseurs métalliques préformés, dans les rainures prévues à cet effet, par simple pression manuelle verticale. La pose du tube peut également s’effectuer au pied. La pose se fait en « épingle », avec un pas de pose de 20 cm ou 30 cm.

Dans les zones de demi-tours, le tube est enfoncé au fond des rainures des plaques isolantes Tradi afin d’être correctement maintenu en position. Les retours servent de cintresue pour le tuyau. Ne jamais conformer les tuyaux hors plaque et sans cintreuse.

Dans le cas de traversée de cloison, les tubes doivent être protégés par un fourreau de longueur suffisante pour avoir 10 cm de part d’autre des parois verticales.

6.102 Déroulement du tube

Au voisinage du collecteur, dérouler le tube et le loger dans les rainures des diffuseurs métalliques préformés ou des plaques isolantes Tradi, sans réaliser de raccordement et en assurant une longueur supplémentaire qui facilitera le raccordement au collecteur.

Raccorder l’extrémité du tube au collecteur. Lorsque l’installation est conçue pour fonctionner en mode rafraîchissement, il convient de limiter le nombre de circuit à 6 maximum par collecteur afin d’éviter une concentration de tubes trop importante.

Rappel du § 5.5 de la norme NF DTU 65.14-P1 : « il peut être nécessaire de calorifuger les tubes situés dans la zone de concentration afin qu’en mode chauffage, la température de sol en surface n’excède pas 28°C. » Dans le cas du Caleosol Tradi, ceci sera effectué en positionnant le tube dans les rainures des plaques sans utiliser de tôle de diffusion.

Dérouler progressivement le tube suivant le calepinage.

En fin de pose du tube, assurer une longueur suffisante qui facilitera le raccordement au collecteur.

Pour le circuit de chauffage réalisé, raccorder la deuxième extrémité du tube au collecteur de distribution.

6.103 Mise en eau et en pression de l’installation

Avant la réalisation de la chape sèche, il est indispensable de vérifier, par un essai sous pression d'eau, l'étanchéité des différents circuits.

L’installation complète est remplie, boucle par boucle, avec de l’eau claire. L'essai d'étanchéité est ensuite réalisé selon la norme

NF EN 1264-4 :

La pression d'essai est de 2 fois la pression de service avec un minimum de 6 bars. L'essai dure au minimum 2 heures après stabilisation de l'indication du manomètre ou 30 minutes augmentées du temps nécessaire à l'inspection de l'étanchéité de chaque boucle.

La pression d'eau est maintenue jusqu’à la fin de la pose du système « Caleosol Tradi Finition Fermacell ».

Quand il y a risque de gel, des mesures appropriées telles que l'utilisation d'antigel ou le chauffage du bâtiment doivent être prises.

Si la protection antigel n'est plus nécessaire dans les conditions normales de fonctionnement, l'antigel doit être vidangé et l'installation doit être rincée au moins trois fois avec de l'eau propre. Pour toutes ces opérations, se référer au cahier du CSTB n°3114 « Installations de chauffage central à eau chaude ».

6.12 Pose du film de glissement

La pose du film de glissement s’effectue au-dessus des diffuseurs métalliques sur l’ensemble de la surface de pose du système «Caleosol Tradi Finition Fermacell », avec un chevauchement des lés d’au moins 10 cm. Ce film permet de désolidariser l’ensemble tubes et diffuseurs métalliques de l’ouvrage supérieur.

6.13 Mise en œuvre de la chape sèche (Voir DTA Fermacell)

6.131 Généralités

Le procédé Fermacell doit être mis en œuvre par des personnels familiarisés avec la pose de plaques de plâtre.

6.132 Principe [EC] ou [ER]

Afin d’éviter d’écraser les tubes lors du collage des plaques Fermacell, la pression du réseau hydraulique est maintenue à la pression de test ou à celle de l'eau de ville en continu dans le cas où le réseau hydraulique est raccordé au réseau d'eau de ville.

Les plaques de sol se posent en une seule couche par bandes, de gauche à droite et à l’opposé par rapport à la porte d'accès, selon le plan de pose 1. Le décalage des joints est de 20 cm au moins.

Dans le cas de la pose sur granules Fermacell, procéder de la manière inverse et commencer près de la porte d'accès au local, de droite à gauche selon le plan de pose 2, afin de ne pas endommager la planimétrie des granules.

Couper, côté mur, les battues supérieures de la première rangée de plaque. (Les plaques de sols doivent présenter en tout point la même épaisseur).

Les dimensions minimales des panneaux de rive sont de 20 cm.

Plan de pose 2
‍Plan de pose 2   
Plan de pose 1
‍Plan de pose 1

                   

6.133 Assemblage des plaques et fixation

Les plaques de sol sont positionnées les unes par rapport aux autres par encastrement des feuillures. La pose sans recouvrement des éléments entre eux est interdite.

Un double cordon de colle est appliqué sur la battue inférieure à l’aide de la colle plaques de sol Fermacell, puis on vient la recouvrir par la battue supérieure de la plaque suivante. La consommation de colle est d'environ 40 g/m².

Les plaques de sol sont maintenues solidaires avant le séchage complet de la colle, à l’aide de 15 fixations par m² environ :

·  soit avec les vis Fermacell (3,9 x 19 mm pour plaques de 2 x 10 mm ou 3,9 x 22 mm pour plaques de 2 x 12,5 mm et pour plaques de 2 x 10 mm avec isolant collé en sous-face),

·  soit avec des agrafes (longueur 18 mm pour plaques de 2 x 10 mm ou longueur 22 mm pour plaques de 2 x 12,5 mm et pour plaques de 2 x 10 mm avec isolant collé en sous-face).

·   

6.134 Finitions [EC] ou [ER]

Réaliser les joints entre plaques et le rebouchage des passages de têtes de vis ou d’agrafe à l’aide d’un enduit pour joint (DTA cf. § 3.13).

6.135 Traitement des points singuliers [ER]

Traitement des passages de porte [ER]

Enjamber le passage de porte avec une plaque entière de façon à assurer la continuité de la chape, ou bien doubler le seuil à l'aide d'une pièce de renfort en bois (cf. fig. 6.135-1)

Ce renfort en bois peut être défoncé avec une défonceuse pour assurer la continuité des rainures pour placer les tuyaux d’eau chaude.

.

Figure 6.135-1 Liaison avec un plancher massif existant
‍Figure 6.135-1 Liaison avec un plancher massif existant

Le raccord avec un plancher massif ou une chape classique doit être réalisé par l'intermédiaire d'une bande résiliente afin d'absorber les variations dimensionnelles des plaques Fermacell sous l'effet des variations de températures. Les liaisons directes entre les plaques Fermacell et une dalle ou chape d'autre nature sont formellement interdites. Les joints pourront être habillés d'un couvre-joint.

Joints de dilatation

Prévoir un joint de dilatation sur les ouvrages conformément à la norme NF P 61-203  décrite au chapitre 6.1 :

La chape sèche est interrompue et un profil pour joint de dilatation est intercalé et peut être garni avec un mastic sanitaire souple, de type silicone par exemple.

En plus des dispositions précédentes, tout le long du joint de dilatation, les plaques d’isolant sont remplacées par une semelle de largeur supérieure à 100 mm (planche de bois par exemple) et d’épaisseur 20mm, reposant sur les 20mm de Caleosol TRADI, comme décrit pour un passage de porte

6.136 Tolérances de l’ouvrage terminé

La planéité générale de la chape réalisée doit être de 5 mm sous une règle de 2 m.

6.14 Signalétique

Après la pose des plaques de chape sèche, l'installateur doit apposer une étiquette "ATTENTION plancher chauffant, NE PAS PERCER" dans la zone de raccordement ainsi que sur les plaques de chape sèche.

Cette étiquette est fournie par la société FreeHeat auprès de ses clients. Ces étiquettes sont aussi disponibles par commande sans frais sur le site boutique-caleosol.fr

6.15 Mise en chauffe initiale

Aucune mise en chauffe initiale n’est requise après la pose de la chape sèche.

6.16 Pose des revêtements de sol [ER] (reprise de la DTA Fermacell)

6.161 Généralités

Dans des conditions de température normales, la chape sèche Fermacell peut être mise à disposition des autres corps d’état au plus tôt.

Pendant la poursuite des travaux, certaines précautions doivent être prises :

- protection de la chape sèche en cas de travaux salissants (peinture, graisse ...),

- utilisation de matériels (escabeaux, échelles ...) ne risquant pas d’endommager la chape sèche.

Pour le choix et le principe de pose des revêtements, se reporter au tableau 1-1 et  Tableau 1-2

Les modalités pratiques, particulières à la pose sur la chape sèche

Fermacell sont précisées ci-après.

Pour la pose en local E2, des dispositions particulières doivent être respectées (cf. § 6.163). Certaines d’entre elles impliquent que des mesures soient prises au niveau de la conception des travaux.

6.162 Pose en local E1

Cas des revêtements de sols minces (résilients et textiles) ou des parquets

Ces revêtements nécessitent la mise en œuvre préalable d’un enduit de sol auto lissant en épaisseur minimale de 3 mm (correspondant à une consommation moyenne de 5 kg/m² de poudre).

Les conditions de mise en œuvre et les délais de séchage à respecter sont ceux précisés dans les Avis Techniques ou certificats de ces produits.

Pose des revêtements céramiques

La mise en œuvre des carreaux est réalisée au moyen d’un mortier colle C2 bénéficiant d’un certificat « Certifié CSTB Certified ».

6.163 Pose dans un local E2 à caractère privatif

Les revêtements doivent être disposés sur toute la surface de la chape, y compris sous les appareils sanitaires.

Pose d’un revêtement plastique

Un enduit de sol auto lissant est réalisé comme en local E1.

Protection à l’eau en partie courante

·  Seuls les revêtements PVC sous forme de lés peuvent être utilisés, avec traitement des joints entre lés par soudure à chaud, tel qu’indiqué dans le DTU 53.2 « Revêtements de sol PVC collés».

Traitement des rives - Traitement des points singuliers

·  Le traitement des rives est réalisé par l’une des méthodes suivantes (cf. DTU 53.2) :

·  remontée en plinthe du revêtement, (cf. fig. 10 et 11 DTA Fermacell)

·  soudure du revêtement à une plinthe plastique manufacturée souple,

·  soudure du revêtement à une plinthe confectionnée dans le revêtement.

Les joints, au niveau des seuils, sont calfeutrés avec un mastic silicone.

Pour assurer une parfaite protection à l’eau au droit des percements verticaux, un pan coupé ou un socle est réalisé et la liaison est ensuite traitée comme indiqué pour le traitement des rives.

Les siphons de sol sont interdits.

Pose d’un revêtement céramique ou analogue

Dans les locaux E2, une protection à l’eau est systématiquement interposée entre la chape sèche et le mortier colle, il s’agit :

·  soit du weber.sys protec de la Société Saint-Gobain Weber associé au mortier colle weber.col flex dont la mise en œuvre est décrite dans le certificat correspondant,

·  soit d’un SPEC sous Avis Technique. La mise en œuvre du produit ainsi que les mortiers colle et matériaux associés sont alors décrits dans l’Avis Technique correspondant.

Pose des appareils sanitaires

Cas des baignoires :

·  Les baignoires reposent sur le revêtement mis en place.

·  De plus, sur revêtements PVC et assimilés, des plaques de répartition de surface 100 mm x 100 mm au moins doivent être placées sous les pieds de la baignoire.

Cas des receveurs de douche :

·  La pose de receveurs de douche n’est admise que s’ils sont surélevés et à évacuation horizontale ne nécessitant pas de percer la chape sèche.

Autres appareils (lavabo, bidet) :

·  Utiliser des appareils suspendus ou à évacuation horizontale.

·  La pose d’appareils au sol (revêtement en place) est admise dans les conditions suivantes :

o les appareils doivent être pré percés pour être fixés au sol ou à défaut dans la chape Fermacell (au moyen de chevilles à expansion).

o Il faudra veiller à prendre les dispositions nécessaires pour qu’il n’y ait pas de tube au droit du trou réalisé dans la chape sèche pour le passage de la cheville,

o à l’endroit de la mise en place de l’attache, une « noix » de mastic silicone est ajoutée.

6.164 Pose des plinthes

La pose des plinthes est réalisée conformément à la norme

NF DTU 26.2/52.1 (future NF DTU 52.10).

Les articles du blog

Les guides plancher chauffant

Plancher chauffant eau hydraulique

Température et puissance

Prix chauffage au sol

Solutions alternatives

Recouvrement et revêtement

Plancher chauffant en rénovation

Nouveau EBOOKS:

pose Caleosol Tradi Finition Fermacell version PRO

Pose plancher chauffant Caleosol Classique

Guide du calepinage complet

Guide du logiciel de calepinage

Marque en propre: FreeHeat, Caleosol, CaleoMur, CaleoPlafond, Jupiter, CaleoSoleil, Soleil-ô, Le chaudron Polaire    carport photovoltaïque
Distributeur: PAC LG, Solutions complètes Chauffage, plancher chauffant sec et mince, Rafraîchissement, Solaire, Chauffage piscine

FreeHeat - Caleosol
SAS au capital de 85 000€
Ateliers: 6 Route des Boulonnières
41000 St Denis / Loire

carport photovoltaïque

Les dernières nouvelles sur le blog plancher chauffant : Caleosol

RSS Feed Widget